L’AER s’est donné pour vocation d’apporter à des familles et leurs enfants en situation de pauvreté et de précarité, les moyens de vivre décemment, leur permettant ainsi de participer au mieux au développement de leur pays.

 Après s’être intéressé, dès 1979, aux zones de conflit et aux réfugiés ou déplacés (Liban, Thaïlande, Cambodge),  l’AER a décidé d’accompagner dans la durée des populations rurales du nord-ouest du Cambodge.

 

Vis-à-vis des enfants

L’AER s’appuie sur « La Déclaration Universelle des Droits de l’Enfant » de 1989 qui stipule que chaque enfant a droit à :
     - Un niveau de vie suffisant pour permettre son développement (article 27)
     - L’éducation (article 28)
     - De jouir du meilleur état de santé possible (article 24)

Vis-à-vis des familles et des villageois

L’AER œuvre dans le cadre d’une coopération, récusant toute idée d’assistanat . L'association sollicite la participation active des villageois, dès l’expression de leurs besoins jusqu’à la réalisation puis la maintenance des infrastructures, mais également pour les programmes de développement rural et agricole . En matière d’éducation et de formation des enfants, les familles sont également impliquées, y compris au niveau financier. Bien sûr tout cela se fait dans le respect de la culture et des particularismes  locaux et en liaison avec les autorités du pays concerné.

Notre organisation

Au Cambodge, un coordinateur des programmes, des surveillants et une cuisinière, tous cambodgiens et salariés de l'AER.

 

En France, 12 administrateurs , des comités régionaux, des traducteurs, tous bénévoles, des adhérents, des parrains et des donateurs.

Un siège à Toulouse, 15 chemin du Chèvrefeuille, 31300.
Une équipe dirigée par le Président, Bernard Artero,organisée en commissions:

  • parrainage
  • éducation
  • communication
  • recherche de fonds
  • trésorerie